Départ de Dunedin Dimanche matin. Je réalise que dans 10 jours je dois être remontée au Nord de l’ile du Sud pour attraper mon bateau… Je ne peux plus trop trainer… Déjà 3 semaines que je suis arrivée, et 2 semaines que je vie ma Van Life en toute liberté ! Mon dieu que le temps passe vite !

Je décide de prendre la fameuse Southern Scenic Road, qu’on pourrait traduire par la route touristique du Sud. J’ai un petit guide qui détaille bien toutes les choses à voir sur la route. Mon premier arrêt est à Kaka Point… Pourquoi je me suis arrêtée là? Je ne sais pas… Une envie pressante surement ! Bon OK je sors elle est nulle! Rien de bien folichon, un jolie plage un peu d’animation. Je continue sur Nugget Point. Sur le guide il est mentionné qu’il y a un joli point de vue… C’est un sentier de 20 Minutes aller/retour qui mène à un phare sur une petite péninsule. Tout au bout des morceaux de rochers sont comme éclatés de la falaise… C’est magnifique (oui je sais mon vocabulaire n’est pas très développé !) Je reste bien 30 minutes à observer…. Dans ces rochers tout en bas on peut apercevoir des phoques qui jouent et se prélassent…. Décidément j’aurais bien aimé avoir des jumelles là aussi ! Superbe balade !

 

Ensuite je pousse jusque Surat Bay où parait-il peut-on voir des lions de mer… Je sais j’en ai vu plein déjà mais j’aimerais bien en voir d’un peu plus près… Après une bonne demi heure de marche sur cette plage de sable blanc avec un ciel nuageux plein de relief comme j’aime je vois au loin deux personnes fixes, qui se sont arrêtées de marcher…

 

Je m‘approche et que vois-je ! Non pas 1 phoque mais 4 !!!! Un lion de mer, le mâle sans doute, un peu en retrait en train de dormir…. Et au pied de la dune la maman phoque avec ses deux petits dont l’un était en train de la tête bruyamment…. Comme le précisent bien les consignes affichées sour tous les abords des plages, il ne faut pas s’approcher moins de 10 mètre d’une part pour ne pas les effrayer bien qu’ils n’avaient absolument pas l’air contrariés par notre présence et d’autre part par sécurité, si jamais le lion de mer est intrigué et s’approche, bah faut prendre ses jambes à son coup ! Il pourrait charger ! Ca pèse quand même entre 350 et 500 kg ! La maman est là a offrir ses mamelles à sa progéniture…. C’est hyper émouvant…. Je me rends compte que c’est encore une fois une chance extraordinaire d’assister à ce spectacle en pleine nature et pas dans un parc animalier… Encore une fois, je m’attarde, je ne me lasse pas de regarder cette scène… Le petit qui tête est assez curieux, il m’observe aussi entre deux tétées… L’autre n’en a rien à faire… Il dort… La maman vu la taille plus petite est un phoque. Un peu plus loin, je suppose le père, un lion de mer, beaucoup plus imposant mais amorphe… Les seuls gestes qu’il fait c’est pour se recouvrir de sable pour thermoréguler sa température…. Je continue un peu sur la plage et j’en croise encore 2 (un phoque et un lion de mer) A un moment j’ai même l’impression que le lion de mer va se lever et bouger pour peut être aller à l’eau…. J’attends donc encore un peu (A une 50aine de mètre) mais là non il se gratte pendant un long moment avant de s’écraser comme une m——à nouveau sur le sable… Je ne regrette pas d’être venue jusque là….

 

 

 

Parce qu’il faut savoir aussi c’est que sur cette Southern Scenic Road qui est qualifiée d’autoroute (highway) alors que chez nous ce serait plutôt une petite nationale, dès que tu veux d’écarter de la route pour aller voir les « attractions » mentionnées sur la carte, et bien là tu tombes sur des « Gravel road » autrement dit des routes non revêtues avec du gravier, où tu as plutôt intérêt , toi avec ton van, à rouler à 20km/h en priant pour que tu ne crèves pas car d’une, l’agence de loc ne t’a même pas montré où se trouve la roue de secours et de deux, bien souvent sur ces routes tu croises absolument personne et tu n’as pas de réseau téléphonique…. Les premiers moments de stress en Nouvelle Zélande je les ai vécu sur ces Gravel road!!! Mais bon pour l’instant tout se passe bien, je roule vraiment tout doucement et j’essaye d’éviter ces routes merdiques tant que faire se peut…

Je poursuis un peu la route et je m’arrête cette fois au Jacks Blowhole. Quand je lisais le descriptif, je ne comprenais pas bien ce que ça pouvait être (littéralement le trou du souffle???) ….Une marche d’une heure aller retour…. Il pleut mais tant pis… Ca m’intrigue ce truc! Encore une fois vu la météo, déjà que quand il fait beau on croise pas grand monde, bah là j’ai croisé 6 personnes au total ! Je marche d’un bon pas en essayant de passer entre les gouttes… Et là j’arrive tout en haut d’une espèce de falaise mais creusée en son centre verticalement, si j’ai bien compris par le vent ! Et donc de là-haut on voit la mer qui s’engouffre….  Ce trou est à 200 mètres de la mer quand même et fait 55mètres de profondeur pour 144 mètres de long et 68 mètres de large. En fait visualisez un tube vertical percé tout en bas et dans lequel l’eau à pénétré…. En image c’est plus parlant….

 

 

Le chemin du routeur il pleut encore plus donc c’est au pas de course que je rejoins la voiture….

Je continue, prochain arrêt Purakaunui Falls ou soit disant les chutes d’eau les plus photographiées de NZ ! Je m’attendais à un truc de malade un peu comme aux Lac de Plitvice en Croatie…. Après une petite marche de 10 minutes à travers ce que j’appelle la jungle (certes frisquet mais bien humide!) j’arrive à un joli point de vue mais forcément moi qui m’attendais aux cascades genre Plitvice, je suis un peu déçu….Cela dit, quand on tape sur Google Purakanui Falls Images, on a des trucs sympas…. C’est juste que les conditions météo n’étaient pas des meilleures pour pouvoir apprécier cette petite cascade à sa juste valeur….

Je décide me m’arrêter pour dormir à Purakanui Bay, une magnifique plage dans un cul de sac, encore au bout de 10km de « Gravel road »… C’est un « camping » géré par le DOC (Département Of Conservation)…. T’as juste des toilettes sèches ! Et un robinet où ils te disent qu’il faut faire bouillir l’eau avant de la consommer….pas de douche ! A c’est l’aventure ! Merci les lingettes…. On va se débarbouiller à la roots  et on espère trouver un vrai camping avec une douche demain !!! Heureusement, mon garde manger est toujours bien achalandé donc je ne meure pas de faim et quand tu n’as pas de cuisine pour faire ta vaisselle, tu es bien contente d’avoir un Tupperware de salade de riz de la veille! Ce genre de camping est quand même payant ! 8 NZD soit 5€ environ… Ca me choquais un peu car c’est soit disant pour l’entretien du camping qui est juste un terrain vague même pas aménagé, où t’as 3 toilettes infâmes , tellement puants que tu préfères marcher un peu et aller faire pipi derrière un arbre ! Mais au final, je me dis que le DOC fait un sacré boulot d’entretien et de balisage des chemins de rando et des diverses balades….  Donc rien que pour ça, je suis contente de donner ma petite contribution…. Alors là encore un truc hallucinant…. Tu arrives sur le « camping » il y a une boite où tu prends une petite pochette en plastique dans laquelle tu places ton argent et le bon d’entrée avec ton nom ton n° d’immatriculation etc…. C’est confiance absolue ! Parce que d’une tu pourrais ne pas payer (qui va vérifier, il doit bien y avoir des contrôle mais sur des endroits comme ça au bout du monde il ne doit pas y en avoir des tonnes). Mais ce qui est le plus hallucinant c’est que ton obole tu la glisses dans une tirelire ! Ce serait chez nous, il y a belle lurette que la tirelire aurait été vandalisée… Ici rien…. Bref, après avoir mangé mon reste de salle de riz à l’abri dans mon van car il pleut toujours  par intermittence et il caille sévère, je vais me balader sur cette magnifique plage avant d’aller me coucher…  Il y a une dizaine de surfeur à 20h qui s’en donnent à coeur joie ! Il y a un coin de ciel bleu…. Un ciel magnifique avec le reflet de la lumière dans l’eau…. Je vois une bande de petits oiseaux noirs pas communs…. Ils se déplacent en bande en courant très vite et en faisant un bruit pas possible… Il va falloir que je me renseigne…Au bout de cette plage une maison, ou plutôt une cabane un peu améliorée…. La maison du bonheur…. Seule au bout du monde avec juste l’océan à perte de vue ! Il doit être heureux là, son propriétaire…

 

 

Lendemain matin, j’ouvre les rideaux de mon van et je vois passer tout un troupeau de mouton dans un sens…. 30 minutes plus tard, les mêmes dans l’autre sens…. Comme quoi l’expression « mouton de panurge » prend tout son sens !  Elles marchent les unes derrière les autres à la queuleuleu !

J’ai essayé de m’en approcher pour les prendre en photo, sans succès…. Même sur le bord des routes, quand je m’arrête, rien que le bruit de la portière qui claque, elles se barrent en courant…. C’est bien les rares animaux à avoir peur des hommes !  Un petit déjeuner vite fait et je reprends ma route vers Invercargill où je passerai la nuit prochaine dans un vrai camping avec de l’eau chaude et une bonne douche ! Un arrêt sous la pluie à Florence Hill LookOut…. Magnifique même sous la pluie !

Je m’arrête à Cathédrale Caves, une curiosité à voir sur mon chemin. Il est 10h et ça n’ouvre qu’à 11h (les horaires sont fonction des marées vous saurez pourquoi juste après)

Je pousse donc un peu plus loin et à 3km de là, McLean Falls…. Des cascades… Vu celles de la veille je ne m’attends à rien de mirobolant… En fait ce qui est sympa dans ces visites de cascades c’est le sentier qui traverse la « jungle » avec des fougères immenses ! C’est super joli tout ce vert ! Bizarrement à cette heure il n’y a QUE des retraités sur le chemin….J’en ai dépassé un bon nombre… Au bout de 20 Minutes de marches j’arrive à la cascade…. Elle n’est pas vilaine même si encore une fois c’est pas Plitvice ! Lol !

 

 

 

 

Je reviens à la voiture, c’est bon il est 11h je peux retourner voir ces fameuses Cathédrale Caves ! Le chemin pour y accéder est encore une fois en gravier, étroit (à peine le passage pr croiser une voiture) en montée et sous la pluie ! J’adore !!! Mais bon contrairement à d’habitude on sent le truc touristique quand même car on croise un peu plus de monde…. L’entrée est payante 5 NZD pour l’entretien du site par les Maoris de génération en génération…. Après une bonne descente dans la forêt tropicale on arrive sur la plage et à 10 minutes à pieds les fameuses Cathédrales Cave. Encore une fois c’est la mer qui a creusé 2 cavités dans la roche à quelques mètres d’intervalle et que ces 2 tunnels creusés se rejoignent à un moment donné. On entre par une cave . On arrive tout au bout où il fait nuit noire (merci la lampe torche du téléphone) et on ressors par l’autre cave. De l’intérieur en fonction de notre position dans le tutelle on n’a pas la même section et pas le même cadre pour photographier la mer…. Et là vous comprenez pourquoi ce site n’est accessible qu’à marrée basse… encore une chance de ne pas y être passée à un moment où c’était marrée haute et du coup d’avoir pu admirer cette merveille de la nature…..

 

 

 

 

 

Ensuite je m’arrête à Curio Bay pour casser la croute… Il y a là une réserve naturelle de pingouins à oeil jaune… Sauf qu’il ne s’arrête pas de pleuvoir un instant…. Je patiente un bon quart d’heure et je vois les gens sortir quand même… Du coup bien emmitouflée j’y vais ! Tant pis je changerai de pantalon en rentrant s’il est trop mouillé…. Le lieu est magnifique aussi…. Je crois apercevoir un pingouins au loin, je descends prudemment car avec la pluie les rochers sont bien glissants… Mais non c’est juste une mouette…. Grosse déception….

Je ne m’attarde pas trop, je rentre dans le bar pour me prendre un truc chaud et profiter un peu de la connexion wifi…. Le temps ne s’améliore pas, loin de là… Je mets en standby les arrêts touristiques…. Je voulais aller jusqu’à Slope Point qui est le point le plus au sud de l’ile du Sud et le point le plus exposé aux vents… Avec le temps qu’il faisait j’ai laissé tomber ! Direction Invercargill… La tempête se lève à nouveau comme Jeudi dernier à Dunedin ! Je me pose dans un camping en centre ville… Je passe la pire nuit depuis le début de mon voyage…. Le vent fait bouger le van. Les fenêtres ont beau être bien fermées, le vent sifflent au travers ! J’ai mis 2 paires de chaussettes dont une paire en laine et j’ai les pieds gelés toute la nuit…. Même moi je suis gelée malgré les 4 couches qui me recouvrent…. Hâte que cette nuit se termine…. Je lorgne la météo, normalement là où je vais après (Te Anau et Milford Sound) il fait super beau , enfin jusque jeudi inclus…. Hâte de me réchauffer au soleil et de pouvoir faire une bonne lessive qui va sécher au soleil !

Catégories : Non classé

6 commentaires

Muriel Lfvr · 9 février 2018 à 17 h 45 min

Bonjour Céline. Tu as des talents pour l’écriture. Je t’imagine a côté de moi a me raconter ton aventure……c’est génial. ..Par contre c’est vrai que de regarder les photos et te lire, on se dit que c’est ça la VRAIE VIE……
Ici c’est l’hiver tout gris, même si 50 nuances de gris en fait rêver certaines !!! Actuellement le carcan des habitudes, du traitrain me pèse…..vivement qu’il fasse meilleur sinon je viens te rejoindre…lol…..biz et bonne Aventure.

    Céline · 9 février 2018 à 21 h 52 min

    Coucou Muriel je suis ravie de Te mettre un peu de baume au coeur en cette période hivernale compliquée… et merci pour tes encouragements… effectivement je raconte mon histoire sur ce blog comme je la raconterai aux copines… Je sais la chance que j’ai et j en profite a 200% chaque instant est savouré…. je te souhaite bon courage pr les jours neigeux a venir et te fais de gros bisous…

agnes paulus · 11 février 2018 à 18 h 30 min

ccou celine tout ce que tu vis a l air magnifique paysage ballades geniales et nous te suivons de loin mais on profite des photos bises

    Céline · 11 février 2018 à 23 h 14 min

    Merci Agnès, oui c’est magnifique ! Je n’ai pas à me plaindre même si ces jours ci la météo est un peu capricieuse… Bisous !

Marie Jeanne Demeestere · 13 février 2018 à 15 h 19 min

Coucou Céline, quel plaisir de lire tes aventures et de découvrir ces magnifiques photos. Bisous

    Céline · 15 février 2018 à 1 h 57 min

    Merci Marie Jeanne, gros bisous à toi aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *