Après ces deux magnifiques journées au Mont Cook, je me pose une matinée complète dans un petit salon de thé bien sympa pour profiter de la connexion wifi et surtout reposer mes petites papates bien fatiguées de tous ces kilomètres engloutis…. à quelques pas du camping où j’ai passé la nuit et où je me suis réveillée avec cette vue !

Je reprends la route vers Oamaru dans l’espoir d’aller y rencontrer les Little Blue Penguins, qui sont les plus petits manchots du monde (environ 25cm)

Je passe par la Waitaki Valley, une route qui longent le tortueux Lake Benmore et le Lake Waitaki…. Je fais un petit détour par le canal qui rejoint le Lake Pukaki au Lake Ohau…. il est d’un bleu turquoise mes amis… Incroyable…

A croire qu’ils y mettent du canard WC dedans? Un canal relativement long dans lequel il y a pas mal de poisson et des centrales hydrauliques pour produire de l’électricité…. J’arrive au Lake Ohau, magnifique également….

Premier endroit que je visite avec aussi peu de touriste…. Si j’ai croisé 2 voitures c’est le maximum…. Le problème c’est qu’il fait un soleil de plomb, beaucoup de vent et peu d’arbre…. Je décide de ne pas m’y attarder…. et de continuer mon chemin tranquillement vers Oamaru…. La route que j’emprunte longe de nombreux lacs…. Enfin c’est après coup en regardant la carte que je me rends compte que c’est essentiellement UN lac, le Lake Benmore qui a une forme un peu biscornue… Vous pouvez le voir ici.

Encore une fois je m’arrête des dizaines de fois pour prendre des photos et admirer le paysage….

J’arrive vers 18h à Oamaru, je trouve un petit camping en bord de mer près du port, et par chance je prends le dernier emplacement de disponible… Contrairement à la plupart des campings que j’ai fait avant, celui ci est tout petit mais très bien aménagé…. Je fais un petit tour dans le centre-ville le soir et me dit que demain sera une bonne journée pour aller observer ces petits pingouins bleus… Sans penser une seule seconde que les pingouins on les voit à la nuit tombée… Je m’en rends compte le lendemain et je décide de rester une journée de plus à Oamaru. De toutes façons il faut absolument que je trouve un adaptateur pour brancher mon ordi sur les prises d’ici, le mien est cassé… Donc première mission le lendemain matin, trouver un magasin qui vend ce genre d’article…. Oamaru est une petite ville mais avec pas mal de commerces… donc sur les conseils de la dame du camping , je trouve très facilement ce que je cherche…

Puis je vais manger mon sandwich dans le jardin public de Oamara… Je ne m’attendais pas à ça ! Un magnifique jardin, très bien entretenu, très verdoyant, très fleuri, avec une volière contenant des perruches, des perroquets que j’ai su capturer avec mon appareil photo ! Magique !

La tempête étant prévue pour le lendemain, je me rends aux Moeraki Boulders pour profiter de cette belle journée…. J’ai bien fait car initialement je voulais m’y arrêter aujourd’hui (jeudi) sur la route pour aller à Dunedin mais vu le déluge et la tempête ce n’est même pas la peine….

Donc les Moeraki Boulders sont des rochers sphériques exceptionnellement grands situés le long d’un tronçon de la Koekohe Beach sur le platierde la baie d’Otago, entre Moeraki et Hampden, sur l’Île du Sud, en Nouvelle-Zélande. Les blocs les plus imposants pèsent plusieurs tonnes et vont jusqu’à trois mètres de diamètre. Une érosion de 60 millions d’années dans le sable des falaises côtières aurait donné cette forme sphérique étrange. Ils se seraient formés à partir des sédiments du fond marin pendant le Paléocène précoce. Il s’agirait de dépôts de calcites autour de noyaux de boue fossilisés. (merci Wikipédia)

J’en capture ces magnifiques images…. C’est incroyable que la nature ait réussi à former des boules aussi sphériques… Quelques théories plus ou moins originales circulent sur l’origine et la signification de ces « Boulders » –> cliquez ici si vous voulez en savoir plus…

Les plages sur cette côte sont superbes… Je m’arrête à plusieurs endroits sur la route du retour vers Oamaru et je ne suis pas déçue d’avoir ignoré les indications du GPS…. Kakanui Beach, une eau turquoise, le sable doré…. quasiment personne…. la liberté….

Ensuite arrêt à Bushy Beach à la sortie de Oamaru. Un sentier pédestre a été aménagé par le DOC (Département of Conservation) pour pouvoir observer la plage en contrabas… L’accès y est interdit pour pouvoir laisser ces animaux tranquilles et c’est pas plus mal même si du haut du promontoire sans jumelles il faut avoir l’oeil perçant pour voir les animaux…. Néanmoins j’entraperçois 3 phoques…. 2 qui se prélassent au soleil et un qui nage paisiblement dans les eaux agitées du Pacifique…. C’est amusant de voir leur manège…. A cette heure de l’après midi (environ 16h, les pingouins ne sont pas encore rentrés au bercail mais le spot est vraiment sympa, j’y retournerai à la nuit tombée pour tenter d’en apercevoir….

Puis retour sur Oamara. Près du camping où je reste se trouve le Oamaru Blue Penguin colony, le centre d’observation des petits pingouins bleus…. Ils demandent 30 NZD pour les observer…. Je suis un peu surprise, tout est bon pour se faire de l’argent sur le dos de la nature…. Amandine et Nico m’avait prévenu… Ce n’est pas la peine de payer… On les voit très bien à l’extérieur du centre sur la route…. D’ailleurs c’est rigolo, il y a un panneau de signalisation à l’entrée du port disant de ralentir pour cause de traversée de pingouins…

De retour au camping je fais la connaissance de Anouck, ma voisine de terrain, qui arrive avec son gros backpack pour elle aussi voir les pingouins…. En arrivant elle a eu la chance d’en voir un de très près , juste à côté du camping… Anouck vient de Anvers en Belgique…. Elle a 25 ans et a entrepris de traverser la nouvelle Zélande à pied…. Elle a parcouru 2200km jusqu’à ce qu’elle se blesse au pied et que les médecins lui conseille 3 semaines d’arrêt de marche…. Du coup, elle fait du stop pour voyager de ville en ville, en attendant son petit ami qui va la rejoindre début mars… Elle va essayer de travailler un peu pour s’occuper en attendant… Nos échanges bien qu’en anglais sont sympa…. Elle a la même vision de la vie que moi. Elle a obtenu son diplôme de Buyer Engineer (ingénieur Achat?) et se posent bcp de questions existentielles sur le formatage qu’on impose aux jeunes en Europe. Travaille bien à l’école, décroche un bon diplôme pour avoir un bon job, et gagne beaucoup d’argent! Tu pourras ainsi te payer une belle maison, une belle voiture, et plein de choses matérielles qui ne te rendront pas heureux pour autant…. Beaucoup de ses amis (dont son boyfriend) ont continué en thèse et sont en plein burnout, n’ont aucune vie sociale, sont dépressif et malade parce qu’ils ne prennent pas le temps de prendre soin de leur santé et de leur alimentation….. Je suis surprise par tant de maturité à 25 ans! Son périple n’a pas été simple… Voyager et randonner en montagne tous les jours avec entre 16 et 20kg sur le dos…. Chapeau….

Nous retournons ensemble sur la plage de Kakanui pour tenter d’apercevoir les pingouins…. Sans succès mais une belle marche de 5km au soleil couchant sur cette magnifique plage…. Whaou !

On s’arrête à plusieurs endroits potentiels sur la route du retour à Oamaru mais sans grand succès. On s’arrête sur le promontoire à Bushy Beach et là on aperçois 2 pingouins à oeil jaune mais de très très loin. Il aurait fallu avoir des jumelles… Anouck a un appareil photo qui grossit 40 fois, elle arrive à les prendre en photo relativement nettement…. Ils sont rigolos ! Ils sont debout, se dandinent pour se déplacer mais ne font pas grand chose de palpitant…. On rencontre un couple de Bretons qui fait le tour de l’ile du Sud en express . Ils étaient en Working Holidays et travaillaient dans les kiwis dans l’ile du Nord mais la jeune fille ayant trouvé du travail en France doit repartir plus vite que prévu…. Du coup on repart tous les 4 à Oamaru au Oamaru Blue Penguin Colony pour tenter de voir les petits pingouins bleus.

Ce que je n’ai pas expliqué c’est que tu peux voir plusieurs types de pingouins à Oamaru. Les petits pingouins bleus, appelés les manchots pygmée et les pingouins à oeil jaune , appelés les manchots antipode…. Petite explication sur ce site !

On s’installe là où on voit tous les touristes attendre avec leurs appareils photos…. Et ce n’est qu’au bout de 30 minutes, les yeux s’étant habitués à la pénombre, qu’on en voit un remonter la pente du dock pour remonter sur la berge…. C’est trop rigolo comment il se déplace en se dandinant…. comme dans les dessins-animés… Il se planque le coquin surement un peu apeuré par tous ces gens qui le regarde…. Puis suit un 2e, un 3e…. et une équipe de 10 au moins…. on les voit rentrer chacun leur tour dans un petit tunnel qui doit surement les mener au centre juste à côté où ils ont des espèces de petits nid pour dormir…. Au bout d’une bonne heure on décide de rentrer au camping et juste sur le chemin pour retourner à la voiture, on en voit plein ! Sur le bord de la route, derrière des cabanes, ou sous les arbres…. Avec la pénombre c’est un peu dur de les avoir en photo mais ça vous donnera une idée… Ce fut une superbe expérience encore une fois, approcher cette nature de si près, je vais me répéter mais quelle chance extraordinaire….

Petite video ici.

La nuit dans le van est un peu plus agitée que d’habitude… La pluie se met à tomber…. Vite je sors pour rentrer mon linge et me recoucher vite fait…. Ca fait « ploc ploc ploc » sur le toit de la voiture…. Madeleine de Proust ! ça me rappelle mon enfance dans le mobil home de mes grands parents quand il pleuvait…. Qu’on est bien au sec quand même…. Petite pensée pour Anouck et tous les autres campeurs en tente…. Arghhhh…. Je crois que le beau temps est fini pour quelque temps.

Aujourd’hui je suis à Dunedin, à une centaine de kilomètres au sud de Oamaru. J’ai déposé Anouck dans un backpacker, hors de question pour elle de sortir la tente de ce temps ! On se dit au revoir…. Première belle rencontre de mon voyage…. Il y en aura plein d’autres…. Je n’ai pas souvenir d’avoir vu autant de pluie de ma vie…. 15 minutes à pied avec le kway et je suis trempée des pieds à la tête…. je me pose dans un petit resto pour manger chaud, mettre un pantalon sec et me réchauffer. J’essaye de faire sécher mes pieds et mes chaussures… Truc drôle, l’alarme incendie retentit ! La fille me dit que ce n’est pas un exercice qu’il faut sortir…. Tous les client dehors sous la pluie… J’ai le réflexe d’emmener mon téléphone, mon ordi et mon sac à dos ! On reste bien 15 minutes dehors et finalement fausse alerte, on peut tous rentrer…. Il va bien falloir que je regagne la voiture …. je guette une accalmie qui ne vient pas…. Ca me laisse le temps de finir cet article ! Suite au prochain épisode….

Catégories : Non classé

2 commentaires

Annick S. · 1 février 2018 à 17 h 03 min

Super passionnant ton voyage, je me laisse emmener et découvre !
Quelles superbes vues !
Y-a pas à dire, ça doit bien te changer de ton quotidien passé !
A bientôt

    Céline · 5 février 2018 à 21 h 23 min

    Oh que oui Annick ! Le stress des chiffres du chiffre d’affaires…. tout ça est bien loin derrière moi…. Ma seule préoccupation au quotidien c’est de me construire mon itinéraire…. Bisous et merci pour tes encouragements…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *