Le Cape Farewell et le parc d’Abel Tasman

Je quitte Punakaiki relativement de bonne heure car il y a encore 4h de route pour rejoindre le parc national d’Abel Tasman…. Je m’arrête sur plusieurs « viewpoints » pour admirer la mer de Tasman malgré la basse luminosité, qui donne néanmoins un air un peu mystérieux à cette côte !

Arrivée sur la fin de la route, je ne sais pas pourquoi mon GPS me joue des tours… D’un coup il me rallonge mon itinéraire de 15 minutes… Je trouve ça bizarre mais va savoir pourquoi, je continue quand même…. La route commence à être vraiment très sinueuse mais magnifique…. On monte la « Takaka Ill » Tous les 5 kilomètre mon temps se trajet se rallonge…. bizarre…. et d’un coup je me retrouve sur une gravel road en descente mais à la limite de l’impraticable sauf pour les 4×4 ! Là, la blonde en moi se réveille et réalise que je me suis sûrement plantée de route… Je ne comprends pas encore comment j’ai fait pour me planter…. Toujours est-il que j’ai fait environ 30km de détour et perdu 1 heure…. Rien de grave en soit, on est en vacances….

Je parviens à atteindre le petit village de Marahau d’où démarrent les excursions en bateau pour le parc d’Abel Tasman.  Il faut savoir que ce parc  est le plus petit de Nouvelle Zélande  mais que la Great Walk qui longe le littoral est l’une des plus réputées de Nouvelle Zélande. 55km au total qui se parcourent entre 3 et 5 jours à condition d’avoir son matériel de camping ou d’avoir réservé sa place en Hut très longtemps à l’avance…. Manquant de temps et surtout n’ayant pas de tente et de duvet suffisamment chaud, j’opte pour une rando à la journée avec la compagnie Marahau Water Taxi, et je réserve pour le lendemain, la formule Absolute Abel Tasman 2 pour la modique somme de 86 NZD (51€) , pas donné puisque pour ce tarif, il y a  juste pour un aller retour en bateau et quelques explications succinctes et arrêts sur les points à voir du littoral.  La compagnie de water taxis gère également un camping et coup de bol il leur reste une seule place sur laquelle je saute ! Il est 14h je regarde sur une carte ce que je peux faire dans les alentours et décide d’aller sur la pointe la plus au nord de l’île du Sud… Vous me suivez? Direction le Cape Farewell et je reprends la route SH60 sur laquelle je m’étais égarée avant de trouver le petit village de Marahau. Elle a comme un air de déjà vu cette route en virages ultra serrés… Des vieux vans pourris qui n’avancent pas et très peu de voie de dépassement… Il faut prendre son mal en patience… 106km et plus de 2heures de route plus tard, dont une quinzaine de km de gravel road, j’ai l’impression d’arriver au bout du monde… Il n’y pas un chien ! je me retrouve entourée de collines verdoyantes sous un ciel bleu azur… Des moutons à ne pas savoir les compter …

Je me gare sur le terrain vague … quelques voitures y sont garées mais je ne vois personne. Je me dirige vers le haut de la falaise et là qu’est ce que je découvre????  Les falaises d’Etretat !!! Ca vaut la peine de faire autant de route pour voir les falaises d’Etretat !!! 😂 Cela dit, vous me croirez si vous voulez, mais je n’ai jamais vu les falaises d’Etretat !

 Comme un air de ressemblance non???? C’est dingue ça !!!

 

Lili en admiration aussi devant ces superbes falaises de Cape Farewell !

Et la Grande Céline aussi !

En tout cas la vue est magnifique, j’y passe une bonne demi heure à prendre plein de photos et admirer la découpe des falaises…. Pffff…. Incroyable cette dame nature quand même… J’ai un peu l’impression de me répéter tous les jours…. de m’émerveiller comme une gamine à Noël….

Je pousse un peu plus loin en voiture et me gare à Archway Cafe sans trop savoir ce qu’il y a à voir là… Je vois sur la carte qu’il y a une plage et le chemin semble bien balisé…. Je suis seule au monde…. Pas un chien ! Ou plutôt si , seule au milieu des moutons… Il y en a par centaines…. J’ai l’impression de les déranger à passer dans leurs pâturages… mais quel bonheur d’avoir cette nature magnifique pour moi quasi seule (si je fais abstraction  des centaines de moutons…. )

Alors ici, on ne passe pas d’un champ à un autre en ouvrant une barrière… Non, non ! Ici on enjambe les clôtures….

J’arrive à un lac où je croise quand même une famille…

Et soudain, après avoir traversé un forêt, qu’est ce que je découvre…..

La découverte d’un tel spectacle est encore plus forte quand tu ne t’y attends absolument pas…. Whaou …. Une arche… Et là la blonde en moi comprend pourquoi le café s’appelle Archway, Café !!! 😂 Je descends sur la plage, explore les environs mais c’est marée montante, je reste vigilante à ne pas me retrouver encerclée par la mer.

Si ça avait été marée basse, j’aurais pu revenir au parking par la plage de Wharaiki…. Mais là le passage est impossible, je fais demi tour et emprunte le même chemin que pour l’aller… Je fais un détour quand même pour aller voir Wharaiki beach… Là je croise nettement plus de monde sur mon chemin… Il ne faut que 15 minutes pour rejoindre la plage… Le sentier est sur les hauteur des collines et bien exposé au vent… Mais encore une fois la perspective de là haut avant d’arriver sur la plage est juste énorme !

Et la plage est magnifique également, mais vu l’heure tardive je n’irai pas y plonger mes pieds car j’ai encore une bonne heure de route en lacets et je suis crevée de tous les kilomètres que je m’envoie depuis 2 jours…Rien qu’aujourd’hui,  500 km environ…. Soyons raisonnable!

Je reviens à Marahau , c’est marée basse…

Après une bonne nuit dans mon petit van, décollage à 9h pour prendre le Water Taxi. Tout le monde à rendez-vous à la capitainerie et là c’est très drôle…. Les bateaux (des espèces de petites vedettes) sont sur des remorques tirées par des tracteurs… Tout le monde monde dans son bateau et ce dernier est déposé dans l’eau ! Le retour sera orchestré de la même manière, le bateau sera attelé au tracteur qui nous ramènera sur la digue.

Voici pour mieux comprendre la carte du parc…

Le bateau s’arrête à plusieurs endroits pour déposer ou récupérer des randonneurs qui ont fait le trek sur plusieurs jours…Il va au plus loin jusque Totaranui pour la visite guidée puis revient sur ses pas pour déposer les randonneurs à la journée à Bark Bay  et les reprendre à Anchorage, soit 12,1km en 4h environ…. Le tout étant d’être à Anchorage pour le dernier bateau à 16h !

A l’aller, le skipper du bateau s’arrête à plusieurs endroits dans le parc mais j’avoue qu’il parle très très vite et que je décroche très vite, me contentant seulement d’admirer ce que la nature nous offre de regarder….

Nous passons à proximité d’un rocher emblématique de l’Abel Tasman, le « Split Apple Rock » qui ressemble étrangement à une pomme tranchée ou tout simplement à un rocher que la foudre aurait séparé en 2 parties distinctes….

Nous passons devant de nombreux endroits où des otaries se prélassent au soleil et devant un rocher appelé la « nurserie » où nous pouvons voir des bébés…. So cute !!!

Puis nous nous arrêtons dans un lagon qui est accessible en passant entre deux parois de montagne très étroites….Malgré l’absence de lumière les dégradés de vert sont superbes….

Au bout d’une heure et demie de traversée, le bateau nous dépose sur la plage de Bark Bay….  Jolies couleurs dorées malgré la grisaille….

Et là j’entame la rando à 11h et me donne comme objectif d’être  Torent Bay (à mi-chemin entre Bark Bay et Anchorage pour 13h… Ce sera mission accomplie !

J’ai la chance de faire un petit bout de chemin avec un Weka, sorte de poule endémique de Nouvelle Zélande….

Au bout d’une heure de marche, je traverse  la Falls River sur le fameux pont de singe de 47 mètres de long…. ca tangue un peu, on serre les fesses ! 😂 C’est incroyable cette impression qu’on va passer par dessus bord…  Vous aurez une petite vidéo en cliquant ici !

 

Au bout de 2h j’arrive comme prévu sur Torrent Bay. Cette plage est super mignonne. C’est comme un petit village mais sans commerce… Il y a pas mal d’habitations, surement des maisons de vacances néo-zélandaises…. Je fais ma petite pause casse-croute et comme je suis plutôt en avance sur le planning, je me pose une petite heure pour faire une sieste….

A Torrent Bay on peut faire le choix de traverser par la plage (plus court de 30 minutes) ou par le chemin de rando… Je suis plutôt en avance et en grande courageuse que je suis 😉, j’opte pour le chemin de rando…. Je fais même un petit détour par les Cleopatra Pools… De petits bassins d’eau dans le lit de la Falls river…. Très sympa mais ce détour n’avait pas été planifié initialement, je n’ose pas trop m’éterniser de peur de manquer mon bateau de 16h…. Je n’ai pas de photos de ces petites piscines naturelles mais par contre j’ai pris en photo le lit de la rivière qui était très verdoyant…

Enfin j’arrive à Anchorage chers 15h30, et là  je me pose sur cette superbe plage, un peu trop  fréquentée à mon goût mais c’est noraml nous somme au point d’arrivée de beaucoup d’excursions à la journée. Je fais quelques photos avec Lili avant de reprendre le bateau qui nous ramènera vers Marahau, en longeant la côte au plus proche de nombreuses petites criques .

Je ne vous cache pas ma déception sur cette journée qui était plutôt couverte au niveau de la météo comme vous pouvez le voir sur les photos ! Abel Tasman (comme Milford Sound ou le Tongariro) faisait partie de mes plus grosses attentes de la Nouvelle Zélande. Malheureusement je n’ai pas trop eu le choix sur le jour de visite puisque le lendemain j’avais mon bateau à Picton ! Par curiosité allez taper Abel Tasman sur Google et regardez les photos….  Des plages de sable orange, des lagons turquoises, des mers transparentes…. Whaou !

Abel Tasman peut aussi se visiter en Kayak avec ou sans guide… Ce qui permet aussi de s’arrêter sur des criques qui ne sont accessibles que par la mer. Regardez la video ci dessous…. C’est sympa cette rencontre au plus proche des otaries…

Cela dit, il faut rester objectif… La balade est vraiment super sympa, très facile et accessible à tous, alternant entre forêt luxuriante et plages de sable orangée…  On comprend pourquoi ce parc est le préféré des néo-zélandais….

En tout cas une chose est sûre !  Si j’ai la chance de revenir en Nouvelle Zélande, je refais l’Abel Tasman Coastal track en prenant l’option, aller en rando/camping et retour en kayak, sur plusieurs jours…. et sous une météo bien plus clémente…

Si vous voulez en savoir plus sur le parc d’Abel Tasman, allez voir le site de Kiwipal. En attendant je vous remets les photos ci dessous sous forme de galerie….

 

 

 

.

 

Laisser un commentaire